R.A Swanson

 

Les esprits solennels

 

 

Ombres affaiblies

d'une

grande race

debout calmes

au fond

des tavernes

entassées

dans les recoins

de Main Street

Mission

attendant

le jour

où reviendra

le bison

 

 

Nous sommes les esprits

guerriers

nous combattîmes pour nos

terres à Wounded Knee

nous combattîmes pour nos terres

sacrées à Little Big Horn

 

Nous vînmes avec vos généraux

sur les terres de France

nous plantâmes le drapeau sur Iwo

nous mourûmes à Bataan et à Corregidor

 

Devons-nous mourir dans les villes de

New York et Los Angeles

Detroit et Seattle?

 


Joy Harjo

 

 

3 heures du matin

à l'aéroport d'Albuquerque

cherchant un vol

pour Oraibi-le-Vieux, troisième Mesa

TWA

            le seul comptoir ouvert

des lumières vives indiquent New York,

                                                            Chicago

et l'employé qui ne sait pas

que Troisième Mesa

est au centre

du monde

et que nous ne sommes

que deux Indiens

qui, à trois heures du matin

cherchent à rentrer chez eux

 

Puis je me souviens

du temps où Simon

prenait un taxi jaune

d'Acoma à Albuquerque

une course à vingt cinq dollars

vers son propre centre

Trois heures du matin ce n'est pas trop tard

pour trouver la voie du retour.

 

 


Sandie Nelson

 

 

 

 

 

 

 

 

Ruines

 

 

Il n'y a pas de plus grande

solitude. Je suis entourée

par ces rocs, et ils chantent.

Ils s'écoutent l'un l'autre.

Qui oserait

me laisser ici?

Mon corps est la seule lumière de la nuit.

A part cela, ma vie n'est rien.

J'appartiens pour toujours

à ces murs d'ossements.


Ray A. Young Bear

 

 

Quatre chants de vie

 

 

 

 

 

 

 

1 Un jeune homme

 

la pluie bleue

tombe calme

ne divulgue

rien -ne montre à personne

que j'ai froid

sur cette

terre

je chante des chants

jamais entendus

par ceux qui sont

incapables

de

créer ou de se souvenir

des chants

dont ils ont la garde.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 Un vieil homme seul

 

Je me souviens bien

des chants

de mon peuple

je ne révélerai

à personne

que je connais ces chants.

On me les confia

pour les garder

secrets

c'est pourquoi ils

m'appartiennent et

mourront avec moi.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 Un qui comprend

 

Je chantai

au chaud soleil

et à la lune froide

ce matin

je m'offris

à la terre

et aux dieux

pour eux

pour qu'ils m'apprennent

toutes

les vieilles

et dures voies

de la vie.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 Il pressentait

 

Un temps

de tristesse

avec

la nuit

qui me porte

et me console.

Je suis là

apprenant

à être

un homme

avec une vie

et d'anciens chants

sacrés pour me guider

et m'aimer

toujours.

 


Robert J. Conley

 

 

 

Nous attendons

 

 

 

 

1 Le fléau Blanc

 

le fléau blanc au cou tordu, anthropologue,

bermuda et tennis

lunettes sur le nez,

dans sa suffisance rayonnante, se cale

dans sa chaise, les pieds sur le bureau.

Bien sûr, les chants par eux-mêmes ont peu

de valeur pour l'étudiant sérieux, quoique personnellement

je pourrai probablement reconnaître une certaine

dette envers le sauvage pour avoir étoffé

ma biblio. Mais ce qui fait vraiment frémir

c'est qu'ils pensent, dans leur simplicité infantile

qu'ils sont sacrés. L'anthro réussie

ne doit pas seulement être bien informée mais intelligente.

et dans l'intelligence -Ah, c'est en cela que réside le frisson. Par exemple, il est stupéfiant de voir

ce qu'une marée de dollars peut faire; la spiri-

tualité s'envole en fumée, pour ainsi dire, et vous

avez fait un bon article. Je n'ai jamais eu

beaucoup de succès auprès des Amérindiens.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2. La Terre

 

La terre est ma mère

l'herbe ses cheveux

avec vos charrues, vous déchirez sa poitrine

je n'utiliserai pas de charrue

comme je ne couperai pas l'herbe

comme je ne parquerai pas en troupeau mes petits frères

les animaux

je ne peux vous en empêcher

mais je ne vous suivrai pas.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

3. (à chanter sur l'air de Notre Seigneur est une Puissante Forteresse)

 

N'est-il pas merveilleux de penser

A ce que Dieu a fait pour l'homme?

Il envoya le blanc pour sauver le rouge,

Pour le prendre par la main,

Pour prendre sa main et le tirer

DE l'obscurantisme et du Péché,

Pour lui apprendre à travailler et à prier

Parler anglais et boire du gin,

Couper ses cheveux convenablement,

Porter pantalons, chemise et chaussures,

Manger avec couteau et fourchette

et perdre avec élégance.


 

 

 

 

 

 

 

 

4. U.S.A.

 

Les villes sont surpeuplées

de gens qui deviennent fous

les fleuves sont pollués

un homme ne peut y nager

ni y boire

ni manger en toute sécurité

le poisson qui y nage

l'air n'est pas bon à respirer

il y a de la violence sur le campus

de la violence dans les rues

le crime augmente et

une guerre immorale insensée s'éternise

le gouvernement est corrompu

et ne le sait même pas

la langue anglaise dégénère

sur tous les fronts dans les radotages de Madison Avenue

Il nous reste 30 ans à vivre (disent-ils)


 

5. La vieille prophétie

 

Elle a cours sous des formes

variées chez les Creeks

et les Navajos

mais le message est toujours clair.

 

Des hommes blancs viendront

(Ils sont venus)

Il prendront notre terre

(Ils l'ont prise)

Ils détruiront presque tout le Peuple

(Ils essayèrent)

Ils dévasteront la terre

(Ils le font)

Puis ils s'en iront

(Nous attendons)

Traduction MVT