Congrès National des Indiens d'Amérique

Résolution soutenant la "Déclaration de guerre contre les usurpateurs de la spiritualité Lakota"

 

Considérant que, nous, membres du Congrès National des Indiens d'Amérique des Etats-Unis, invoquant la bénédiction divine du Créateur sur nos efforts et nos objectifs, en vue de préserver pour nous-mêmes et pour nos descendants les droits garantis par les valeurs culturelles indiennes, et par ailleurs de promouvoir le bien-être du peuple indien, établissons et soumettons ici la résolution suivante :

Considérant que, le Congrès national des Indiens d'Amérique (CNIA) est la plus ancienne et la plus grande organisation nationale, établie en 1944 et composée de représentants et de défenseurs des intérêts tribaux nationaux, régionaux et locaux ;

Considérant que, la santé, la sécurité, le bien-être, l'éducation, l'économie et les possibilités d'emploi, ainsi que la préservation des ressources naturelles et culturelles sont les buts et les objectifs prioritaires du CNIA ;

Considérant que, nous sommes les initiateurs d'une série actuelle de forums sur les abus et l'exploitation de la Spiritualité Lakota ;

Considérant que, nous représentons les Leaders Spirituels et Traditionnels, les Anciens et les Défenseurs Traditionalistes du peuple Lakota ;

Considérant que, depuis trop longtemps nous subissons l'indicible outrage de voir nos plus précieuses cérémonies Lakota et nos pratiques spirituelles dévoilées, ridiculisées et violées par des non-indiens, qu'ils soient "apprentis", "cultistes", profiteurs commerciaux et "chaman New-Age" ainsi que leurs adeptes ;

Considérant que, avec horreur et indignation, nous voyons que cette dépossession scandaleuse de nos Traditions Sacrées Lakota  atteint des proportions contagieuses dans les secteurs urbains à travers le pays ;

Considérant que, notre précieuse pipe sacrée est actuellement désacralisée à travers la vente de pipes en pierre dans les marchés aux puces, les pow-wows et les magasins "New-Age" ;

Considérant que, des corporations pseudo-religieuses ont été créées afin de soutirer de l'argent à des gens pour leur admission dans des programmes téléphoniques de "huttes de sudation" et de "quête de vision" ;

Considérant que, des "danses du soleil sacrilèges pour non-indiens sont conduites par des charlatans qui promeuvent des imitations abominables et obscènes de nos Rites Sacrés de la Danse du Soleil Lakota ;

Considérant que, des non-indiens se sont organisés eux-mêmes en imitation de tribus, s'assignant eux-mêmes des faux "noms indiens" afin de faciliter leur dépossession et leur commercialisation de nos traditions lakota ;

Considérant que, des disciplines académiques ont fleuri dans les lycées et les universités, institutionnalisant l'imitation sacrilège de nos pratiques spirituelles par les étudiants et leurs professeurs, sous l'apparence de programmes d'éducation en "chamanisme" ;

Considérant que, des charlatans non-indiens vendent des livres qui prônent la colonisation systématique de notre spiritualité lakota ;

Considérant que, la télévision et l'industrie cinématographique continuent de saturer les médias avec des représentations vulgaires, sensationnalistes, et grossièrement caricaturales de la spiritualité et de la culture lakota, qui renforcent au sein du public le stéréotype négatif du peuple indien, et qui altèrent gravement l'estime qu'ont nos enfants d'eux-mêmes ;

Considérant que, des individus et des groupes impliqués dans le "Mouvement New Age" dans les cultes "néo-païens" et dans le "chamanisme" ont tous exploités les Traditions Spirituelles du peuple Lakota, en imitant nos traditions cérémonielles et en mélangeant celles-ci avec des pratiques occultes non-indiennes, dans un méli-mélo de pseudo religion offensant et nuisible, et

Considérant que, l'attitude        absurde du public devant cet assortiment scandaleux de charlatans pseudo-indiens, de "wannabes" "arrivistes", de profiteurs commerciaux, de cultistes et de "chaman New Age", contient un obstacle capital dans la lutte du peuple traditionnel Lakota pour une appréciation publique adéquate de la légitimité des besoins politique, légal et spirituel du véritable peuple Lakota ; et

Considérant que, cette exploitation exponentielle de nos Traditions Spirituelles Lakota réclame que nous prenions des mesures immédiates pour défendre notre spiritualité des plus précieuses d'une plus grande, contamination, désacralisation et viol ;

en consÉquence il est dÉcidÉ, que les actions suivantes doivent être entreprises :

1 - Nous déclarons ici et pour les temps à venir la guerre contre toute personne qui persistera à exploiter, abuser et mal représenter les Traditions Sacrées et les Pratiques spirituelles de nos peuples Lakota, Dakota et Nakota;

2 - Nous appelons tous nos frères et soeurs Lakota, Dakota et Nakota des réserves et des communautés traditionnelles, aux Etats-Unis et au Canada, à s'opposer activement et oralement à ces abus alarmants et à la destruction systématique de nos Traditions sacrées;

3 - Nous encourageons notre peuple à se coordonner avec les membres tribaux vivant dans les secteurs urbains, afin qu'ils identifient les instances dans lesquelles nos Traditions Sacrées sont usurpées et résistent contre cet abus, en utilisant toutes les tactiques qu'ils jugeront nécessaires et suffisantes. Par exemple : manifestations, boycotts, conférences de presse et actes d'intervention directe ;

4 - Nous pressons tout particulièrement tous les peuples Lakota, Dakota et Nakota à prendre des mesures en vue d'empêcher notre peuple de contribuer et de permettre l'abus de nos cérémonies sacrées et de nos pratiques spirituelles par des étrangers ; nous savons tous en effet que certains individus parmi notre propre peuple sont en train de prostituer nos traditions spirituelles pour leur intérêt personnel, sans considération pour le bien-être spirituel de l'ensemble du peuple ;

5 - Nous affirmons une attitude de non-tolérance envers tous les "chamans pour blancs" qui surgissent de l'intérieur de nos propres communautés et autorisent la dépossession de nos traditions cérémonielles par des non-indiens, tous ces "medecine-men de pacotille" sont des ennemis des Lakota, Dakota et Nakota ;

6 - Nous encourageons les Peuples traditionnels, les Leaders Tribaux et les Conseils gouvernant de toutes les autres nations amérindiennes, ainsi que toutes les Organisations Nationales Indiennes, à se joindre à nous dans cet appel pour que cesse immédiatement cette exploitation trompeuse de nos Traditions Sacrées Amérindiennes, en émettant des déclarations qui dénoncent de tels abus ; car il n'y a pas que les peuples Lakota, Nakota et Dakota dont les pratiques spirituelles sont systématiquement violées par les non-indiens ;

7 - Nous pressons tous nos frères et soeurs indiens à agir de façon décisive et audacieuse dans notre présente campagne pour mettre fin à la destruction de nos traditions sacrées, en gardant à l'esprit notre plus grand devoir en tant que peuples indiens, qui est de préserver la pureté de nos précieuses traditions pour les générations futures, afin que les enfants de nos enfants survivent et prospèrent dans la voie sacrée, qui a été dessinée pour chacun de nos peuples respectifs par le Créateur.

Cette résolution a été adoptée à l'unanimité par l'Assemblée Générale du Congrès National des Indiens d'Amérique, le 30 novembre 1993 à la Convention Annuelle de Reno (Nevada).

Pour plus d'information contacter : Center for the SPIRIT, P.O. BOX 423293,

SAN FRANCISCO, CA 94142-3293. téléphone : 415-474-9373

 

Traduction Catherine Cayre/Manuel Van Thienen