Cérémonies religieuses

et

objets sacrés cheyennes

 

La pratique religieuse des Cheyenne est centrée autour de deux objets : les Flèches Sacrées et la Coiffe Médecine Sacrée.

La légende dit que Sweet Medicine trouva les Flèches Sacrées près de Bear Butte, un sommet des Black Hills dans le Sud Dakota, et les donna aux Cheyennes. Les membres de la tribu croyaient que ces flèches avaient des pouvoirs particuliers qui les aideraient à chasser le bison et à triompher de leurs ennemis dans les batailles.

Ces Flèches Sacrées font l'objet d'une des plus importantes cérémonies tribales cheyennes. Cette cérémonie, appelée le Renouveau des Flèches Sacrées est exécuté tous les ans au cours du jour le plus long de l'année (solstice d'été ndt), lorsque les bandes se rassemblent.

Les tipis sont montés en un large cercle autour de la hutte des Flèches Sacrées. Les "prêtres" mènent le rituel qui prend quatre jours. Les plumes des flèches sont remplacées par de nouvelles, et les flèches sont liées sur un bâton dans une certaine configuration. Les hommes de la tribu -pas les femmes- sont alors autorisés à voir les flèches. A la fin du Renouveau, tous ceux qui ont participé à la cérémonie sont supposé participer à un rituel de purification.

Le deuxième objet sacré des Cheyennes, la Coiffe Medicine, fut donné à la tribu par Suhtai, qui devint membre des Cheyennes. La Coiffe est rangée dans un sac en peau de bison, avec un scalp provenant de chacune des cinq tribus ennemies.

Le "Tourneur" était gardé avec la Coiffe. C'est une pièce de cuir frangé de cheveux humains. Les guerriers croient que cet objet a le pouvoir de les protéger des balles de leurs ennemis pendant les batailles. Le sac de la Coiffe n'est ouvert que pour des occasions exceptionnelles, et seulement en grande cérémonie.

Les Flèches Sacrées et la Coiffe Sacrée existent toujours. Les Cheyennes du Nord, dans le Montana détiennent la Coiffe Sacrée. Les Flèches Sacrées sont entre les mains des Cheyennes du Sud en Oklahoma. Les deux objets sont conservés dans des tipis spéciaux, sous la protection d'un Gardien choisi pour les surveiller.

De tous les rituels cheyennes pratiqués par de nombreuses tribus des plaines, la Danse du Soleil est de loin le plus important. La danse est une vieille coutume qui commença prétendument durant une terrible famine. On dit aux Cheyennes que de conduire une danse tribale régénérerait la terre et amènerait la fin des ennuis pour la tribu.

La Danse du Soleil se déroule chaque été lors du rassemblement de la tribu. Le responsable de la danse s'appelle le Sun Dance Maker, celui qui accepte de conduire la danse comme une offrande, secondé de sa femme, ou d'une femme choisie par lui pour l'aider. Les "prêtres" participent aussi à la danse; d'anciens Sun Dance Makers qui agissent comme des guides pour le Sun Dance Maker; et des danseurs guerriers avec leurs guides. Les femmes participent également en qualité de danseuses.

La cérémonie entière dure huit jours. Pendant les quatre premiers jours, le Sun Dance Maker et sa femme sont isolés dans un tipi spécial avec les "prêtres" tribaux. Pendant ce temps, le reste de la tribu construit la Hutte de la Danse du Soleil, une structure ronde avec un grand mât au centre. C'est là que les danseurs mènent la deuxième partie de la cérémonie. Pendant quatre jours et quatre nuits, les guerriers vont danser une danse composées de nombreux pas, chants, prières et offrandes différents.