Parle à la Terre...

Ces paroles ne viennent pas du Continent de la Tortue... Elles sont là pour nous permettre de réfléchir sur notre intérêt pour les amérindiens. Ne faudrait-il pas que nous retrouvions nos propres rituels?

Avant de cueillir les plantes il fallait implorer la terre: "O toi par qui s'endort la nature, toi qui fais fuir le jour et amènes la nuit, toi qui nous caches le soleil... qui engendres toutes les herbes et les donnes aux humains pour la guérison"...

On s'adressait ensuite à la plante : "Celle qui vous a créée avec vos propriétés salutaires veut bien que je vous cueille..." On répétait trois fois l'incantation."

Il fallait effectuer la cueillette au moment où la Lune était couchée et quand le Soleil n'était pas encore levé.

Après quoi il fallait apaiser la Terre par l'offrande d'un rayon de miel ou en déposant comme rançon un grain de blé ou d'orge dans le trou de l'arrachage". (La Laurencie 1931)

 

Extrait de "Guérisseurs et Remèdes dans la France Ancienne Cévennes/Vivarais" de Pierre Ribon. Editions Horvath.