Duane Big Eagle

 

Son grand père était Osage. Il est né en 1946 à Claremore en Oklahoma. Il a suivi les cours de l'Université de Californie à Berkeley avec une bourse de la Santa Fe Foundation Scolarship. Il a été publié dans de nombreuses revues et plusieurs anthologies aux Etats-Unis et en France. Il travaille comme coordinateur d'un organisme californien chargé de gérer les interventions des poètes en milieu scolaire.

 

 

 

 

 

Souvenir

 

 

Comment ses yeux fatigués

auraient-ils pu prévoir sa mort

si clairement?

Visage basané

couleur du lit de la rivière asséchée.

Debout dans sa cour,

endimanché dans le vent,

agitant un mouchoir blanc

alors que nous partions.

"Au revoir mon petit-fils, souviens-toi de moi."

 

Flèches au coeur.


 

 

 

 

 

 

Mon grand-père connaissait la physique quantique

 

 

Je peux le voir en ce moment

qui sourit

dans son costume de danse

avec les autres hommes

devant la maison ronde

en ce matin ensoleillé.

 

Les scientifiques ont finalement découvert

que les détails intimes

de nos vies

sont influencés par des choses

venant d'au-delà des étoiles

et d'au-delà du temps.

 

Mon grand-père savait cela.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elégie

 

 

Une tribu entière meurt

avec ce vieil homme.

Il attend tout

le monde courageusement.

Assis dans son fauteuil

d'osier et de bois fait-main

ses pieds sont glacés,

ses yeux presque clos.

On dit de celui qui entre dans la mort

soudainement

sans même le temps d'être effrayé,

ou lentement,

que sa mémoire s'efface.

Il est certain qu'il n'y a rien

après son dernier souffle.

Un instant

son chant de mort

est cette feuille de chêne

qui tombe de l'arbre

par un tiède après-midi

d'enfance.


 

 

 

 

 

 

Le lieu de ma naissance

 

 

Je me souviens de l'hôpital indien

où je suis né.

Il est bâti autour d'une cour

avec un jardin et des arbres au centre.

Il y a quelques temps, j'ai voulu y retrouner

et attendre avec ma mère

dans la salle d'attente

au plafond haut et aux murs blancs

avec ces bancs de bois sombre

où s'assoient les visiteurs.

A travers la fenêtre on peut voir

de l'autre côté de la cour, la maternité

et le bosquet qui éclate

à la fin de l'été en fleurs jaune-fauve.

On raconte qu'une infirmière me brandit devant cette fenêtre

à l'instant où j'ouvris les yeux.

Je cherche cette couleur.

Une lueur jaune-fauve

dans la yeux de la femme

que je vais aimer.

 

 

Traduction MVT