NOTES DE LECTURES

 

Nous ne connaissons souvent que la Brevissima, Très brève relation de la destruction des Indes de Bartolomé de Las Casas aux éditions Maspéro/la découverte, parce que cet ouvrage a servi tout au long des siècles à discréditer (à raison) la conquête espagnole en Europe. Le livre de Francis Orhant: Bartholomé de Las Casas aux éditions ouvrières dans la collection Mémoire d'hommes mémoire de foi nous apporte l'indispensable connaissance de cet homme, de son combat d'une vie et de l'évolution de sa pensée. Sa lutte contre l'esclavage des Indiens, pour la reconnaissance des cultures "païennes" qui à ses yeux ont autant de légitimité que la religion chrétienne en font un des pères de la pensée des Lumières. Pour les hispanophones nous citerons le recueil de quelques textes majeurs de La Casas: (Alianza Editorial bartolomé de Las Casas: Obra Indigenista edicion de José Alcina Franch).

 

Tzvetan Todorov La conquête de l'Amérique la question de l'autre. Edition du Seuil. Un livre repère pour ceux qui s'intéressent aux amérindiens et aux peuples opprimés par la colonisation en général. "J'écris ce livre pour essayer de faire en sorte qu'on n'oublie pas ce récit, et mille autres pareils. A la question: comment se comporter à l'égard d'autrui? je ne trouve pas moyen de répondre autrement qu'en racontant une histoire exemplaire, celle de la découverte et de la conquête de l'Amérique..." On y trouve de nombreuses informations, entre autres, sur Las Casas.

Coeur de Tonnerre Lowell Charters d'après le scénario de John Fusco. Souvent le livre tiré du film est décevant. Ici, on retrouve toute l'action, le rythme et la force du film, qui à nos yeux est une des rares oeuvres cinématographiques contemporaines édifiante et intelligente sur la situation des Amérindiens dans les réserves. A lire avant ou après le film.

Nous rappelons l'excellent roman de Scott Momaday aux Editions du Rocher: La maison de l'aube.traduit par Daniel Bismuth. Nous avions omis le nom du traducteur et celui du préfacier, Yves Berger (Mais nos lecteurs ont-ils besoin d'une préface pour lire les auteurs amérindiens) et nous nous en excusons. N'omettez pas de faire suivre votre lecture de ce roman par celle de Cérémonie par Leslie Marmon Silko (éditions Albin Michel voir note de lecture dans Sur le Dos de la Tortue n°14) qui fut écrit en réponse au livre de Momaday.

Estuaires, revue culturelle de nos voisins luxembourgeois a fait paraître un numéro consacré en grande partie aux poètes et écrivains amérindiens contemporains. On y trouve des textes, traduits ici par Carlo Krieger, que vous avez pu lire dans l'anthologie de Poésie Rencontres, le numéro spécial de l'Arbre à paroles ou votre revue préférée. Il est toutefois intéressant de pouvoir comparer les traductions et les sensibilités différentes des traducteurs. Estuaires, c/o Emile Hemmen, 31, rue de Pulkvermuhl L-2356 Luxembourg.(300FL)

Le centre d'information inter-peuples (Maison des associations, 6 rue Berthe de Boissieux 38000 Grenoble publie un dossier fort complet et intéressant intitulé : Ces Indiens et ces Noirs des Amériques. (50FF) On y trouve des articles et réflexions sur l'Amérique précolombienne, la colonisation, l'esclavage des indiens et des noirs. A mettre entre toutes les mains.

Vous pouvez vous procurer les ouvrages cités dans cette rubrique chez votre libraire habituel, mais vous pouvez aussi choisir d'aller l'acheter chez ceux qui soutiennent les actions envers les Amérindiens et la revue.

Galerie Urubamba, rue de la bûcherie à PARIS

Librairie Millepages, 174 rue de Fontenoy à VINCENNES

Librairie Marrimpouey, place de la libération à PAU