la revue Sur le Dos de la Tortue n'a plus les moyens d'être éditée sur papier... Elle publie aujourd'hui sur "la toile" pour le 1% de la population mondiale qui a la chance d'être suffisamment riche pour posséder un ordinateur...et l'infime partie de ce chiffre qui s'intéresse à la littérature des minorités.

 

N°28

Aborigènes d'Australie et les casinos indiens

ESSAI : Les casinos indiens : mythes et réalités par Robert Pac

POESIE : aborigènes australiens

Bobbi Sykes : Prière à l'esprit de la nouvelle année -Comptes définitifs

Mudroroo Narogin (Colin Johnson) : Ils accordent les droits à Jacky -Jacky chante ses chants

Archie Weller : Du trou d'eau sans fond...- Oh, Domjum!...

Charmaine Papertalk-Green : Sommes-nous semblables - Il veut être blanc - Le jour des allocations

Oodgeroo Noonuccal (Kath Walker) : La race malheureuse - Le temps est en marche

Joy Williams : Il y a mille ans je t'ai aimé,... - Parfois je regarde l'aiguille...

Errol West : Il n'y a personne pour m'enseigner les chants...

Kevin Gilbert : Arbre - Toujours le même vieux problème

Biobibliographies

HUMEUR : Nous sommes tous des cannibales réaction à l'article de Fabien Gruhier paru dans un Nouvel Observateur de fin 1998 sous le titre : Les indiens étaient cannibales.

Notes de lectures

N°29

 

 

Istutuwutsi : Coyote chez les Hopis

Textes et illustrations extraits de Hopi Coyote Tales (Istutuwutsi), par Ekkehart Malotki et Michael Lomatuway'ma. American tribal religions vol.9 University of Nebraska Press. 1984.

Il ne fait pas bon être Coyote chez les Hopi! Toutes ces histoires finissent mal pour le héros que d'autres cultures amérindiennes considèrent comme un fondateur (voir n°3, 17 et 18), même s'il crée le monde par ses erreurs. Ici, Coyote sert de référence à des interdits culturels; les récits étant aussi instructifs sur la bonne marche de la société, et comment se comporter avec les vivants. Il apprend à l'auditeur à ne pas croire n'importe quoi, à être vigilant... mais aussi à rire du malheur de cet être libidineux et naïf qui nous ressemble tant . Ici, il est parfois masculin, parfois féminin...

Les contes sont précédés de quelques phrases en hopi... la traduction suit !

Coyote et le serpent d'eau

Coyote et Blaireau

Les Coyote et les Araignée

Coyote et les Geais Bleus

Coyote et Corbeau

Les Coyote et les Dinde

 

N°30

Peter Blue Cloud : Scènes d'hiver (illustrations de Peter Jemison)
  Jeannetta Calhoun : Tongue tied woman
  Simon Ortiz : Eclair